Karen et Emmanuel s’y connaissaient déjà très bien en vin avant de faire leurs propres cuvées (2008 est leur premier millésime). Forte d’une expérience professionnelle acquise chez Brown Brothers (Australie), Hugel (France), Taylor Fonseca (Portugal), Thelema (Afrique du Sud), Chapoutier (France) and Tenuta di Arceno (Italie), Karen travaillait depuis 2004 au Prieuré de St. Jean de Bébian (un domaine renommé en Languedoc, récemment acquis par des investisseurs russes). Son mari Emmanuel a de son côté travaillé pour le réseau britannique de cavistes Oddbins et des domaines vinicoles en France, en Afrique du Sud, en Australie et en Italie, tout en se formant à la sommellerie et à la culture en biodynamie avec François Bouchet et Pierre Masson.

Cette équipe franco-australienne cultive ses vignes dans le respect des préceptes de la biodynamie et fait des vins gastronomiques, honnêtes et droits, à qui l’acidité et la structure tannique confèrent un réel potentiel de garde. Ces vins dévoilent tout leur potentiel à table. Karen dit d’ailleurs que “ce sont des vins de table, dans le sens le plus concret du terme”. Dans la philosophie d’Emmanuel, tout le travail se fait à la vigne : avec Karen, dans leur petite cave cachée derrière leur maison de village, ils laissent les choses se faire et observent…Leur but affiché est “de se battre contre les idées reçues et pour la reconnaissance des grands vins du sud de la France.”